Nouvelle adresse postale du CAMP:
(A libeller obligatoirement en toutes lettres comme ceci:)

Club Autos Miniatures Peugeot
BP 36
75921 PARIS 19 PDC

RALLYE WRC : Rallye de Grande Bretagne 2010

Ici, vous pouvez parler des miniatures Citroën.

Modérateurs : jlouis92, Peugeot miniatures

3 messages Page 1 sur 1
Tugdual
Lion Actif
Messages : 430
Enregistré le : 11 Juin 2007 18:46
par Tugdual » 10 Nov 2010 13:00
Rallye de Grande Bretagne (11-14 novembre 2010) : La fin d’une époque !Changement de réglementation oblige, la CITROËN C4 WRC termine sa carrière au Pays de Galles lors du Rallye de Grande-Bretagne, dernière épreuve du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA 2010. Dani Sordo/Diego Vallejo et Kimi Räikkönen/Kaj Lindström porteront à cette occasion les couleurs du CITROËN Junior Team avec l’objectif d’assurer à l’équipe la troisième place du Championnat du Monde ‘Constructeurs’.
Treizième épreuve de la saison, le Rallye de Grande-Bretagne est l’une des épreuves emblématiques du WRC. Epilogue traditionnel de la saison, il accueille cette année les pilotes alors que les titres sont déjà joués. Mais le CITROËN Junior Team vise encore la troisième place du Championnat du Monde des Constructeurs (déjà remporté par le CITROËN Total World Rally Team*) alors que Dani Sordo et Kimi Räikkönen peuvent encore progresser au classement des pilotes.
Cinquième du Championnat du Monde avant cette dernière épreuve, avec cinq podiums lors des sept derniers rallyes, Dani Sordo vise un bon résultat pour terminer la saison : « C’est un rallye particulièrement difficile mais j’y ai réalisé de bons chronos par le passé. Je veux jouer la victoire cette année ! »
L’Espagnol reste sur deux podiums lors de ses deux dernières participations au Rallye de Grande-Bretagne : « Les conditions météorologiques joueront un grand rôle. Si la terre reste sèche, l’épreuve devrait être extrêmement rapide. En revanche, en cas de pluie, le revêtement se transforme en boue et devient le plus glissant de tout le championnat. Il faudra partir très vite car le rythme promet d’être très élevé pour le départ. Tout le monde veut gagner ce dernier rallye. »

Avec 21 points marqués, Kimi Räikkönen occupe la dixième place du Championnat du Monde en dix rallyes disputés. Au Pays de Galles, il retrouve la terre, surface sur laquelle il avait marqué des points en Jordanie, en Turquie et au Portugal. « Nous savions que cette année d’apprentissage se passerait de cette façon », indique Kimi. « Il y a eu des hauts et des bas comme pour tout pilote qui débute dans une discipline aussi spécifique que le rallye. Au Pays de Galles, j’imagine que l’histoire ne sera pas différente », continue l’ancien Champion du Monde de Formule Un. « Nous allons beaucoup travailler lors des reconnaissances. Il faudra partir sur un bon rythme et tenter de réduire l’écart sur les meilleurs au fil des spéciales. Sur ces routes, nos
concurrents profiteront d’une meilleure expérience mais Kaj connaît certaines spéciales. Si ça ne change pas fondamentalement la prise de notes, c’est un petit plus. »

Le parcours est légèrement modifié par rapport à la saison dernière. Une nouvelle spéciale spectacle (Cardiff Bay) ouvrira la compétition jeudi soir. La première journée est une copie de l’édition 2009. En revanche, la deuxième journée reprend d’anciennes spéciales, dont Radnor Forest qui n’avait pas été disputée depuis 1999. Lors de la dernière journée, Resolfen et Margam Park ont également vu leur parcours légèrement transformé.

TROIS QUESTIONS A... DANI SORDO
Le Rallye de Grande-Bretagne est une épreuve atypique avec un revêtement et des conditions uniques. Est-ce un rallye que vous appréciez ?
« J’aime beaucoup ce parcours. Les routes sont souvent très rapides et c’est ce qui convient le mieux à mon style de pilotage. Les spéciales sont difficiles mais procurent beaucoup de plaisir au pilote et au copilote. En revanche, à cette époque de l’année, les conditions météorologiques peuvent totalement changer le caractère de l’épreuve. Je me rappelle d’un départ de spéciale il y a quelques années en plein brouillard et sous la pluie alors que la nuit tombait. J’avais l’impression de rouler dans un tunnel. J’avais éteint la rampe de phares pour atténuer la sensation de ‘mur blanc’ devant le capot. On ne voyait rien, il fallait vraiment avoir confiance en ses notes. C’est un sacré souvenir ! »

Quel sera votre objectif pour terminer la saison ?
« Je vais rouler ‘à bloc’ dès le départ. Je veux jouer la victoire. Nous allons bien préparer le rallye et nous appliquer lors des reconnaissances. Le Rallye de Grande-Bretagne est la dernière épreuve de la saison. Tous les pilotes voudront y briller. Il faudra être là. J’ai envie de bien faire. Je sais que j’en ai les capacités et que le Citroën Junior Team peut m’y aider. »

Ce sera votre dernière apparition avec la CITROËN C4 WRC... Que retiendrez-vous de ces quatre années avec cette voiture ?
« Elle a marqué l’histoire du rallye. La Citroën Xsara WRC avait atteint un très haut niveau mais la C4 WRC a placé la barre encore plus haut. L’équipe Citroën a fait un travail extraordinaire et les résultats en sont la preuve. Je suis très fier d’avoir participé à son développement durant toutes ces années. La C4 WRC a gagné sur tous les terrains, je ne crois pas qu’un seul rallye ait pu lui échapper. J’en garderais de très bons souvenirs. C’est une voiture très performante dans tous les domaines. Le châssis dans son ensemble, les liaisons au sol, le moteur... Tout a atteint un niveau exceptionnel avec un progrès constant au fil des mois, par petites touches. Ce fut un plaisir de la piloter ces quatre dernières saisons et ce sera certainement encore un plaisir d’être à son volant en Grande-Bretagne. »
Tugdual
Lion Actif
Messages : 430
Enregistré le : 11 Juin 2007 18:46
par Tugdual » 10 Nov 2010 13:02
10.11.10 Rallye de Grande Bretagne (11-14 novembre 2010) : La C4 WRC veut finir sa carrière en beauté !En plus du baisser de rideau sur le Championnat du Monde 2010, le Rallye de Grande-Bretagne marquera la fin d’une époque : celles des World Rally Cars 2l turbo. Voiture déjà mythique avec 35 succès en 55 rallyes, la CITROËN C4 WRC pourrait finir sa carrière en beauté. Les équipages Sébastien Loeb/Daniel Elena et Sébastien Ogier/Julien Ingrassia, engagés sous les couleurs du CITROËN Total World Rally Team, sont bien décidés à se battre pour la victoire !
Comme chaque année, le Championnat du Monde des Rallyes FIA sera clôturera à Cardiff. Techniques et rapides, les spéciales galloises sont d’autant plus difficiles à appréhender que la météo est imprévisible à cette époque de l’année. Pluie, boue, brouillard et parfois même neige et glace peuvent figurer au menu de cette épreuve à l’atmosphère incomparable.

Assurés des titres mondiaux depuis le Rallye de France*, Sébastien Loeb/Daniel Elena et le CITROËN Total World Rally Team se présentent au départ de cette dernière manche sans pression. Comme en Espagne, les Champions du Monde auront à coeur de bien faire. « Dès lors que nous prenons le départ d’un rallye, c’est avec l’objectif de gagner », rappelle le septuple Champion du Monde. « Si je me sens bien et que les conditions s’y prêtent, je ne vois pas pourquoi je ne viserais pas une troisième victoire consécutive au Pays de Galles. »

Rien n’est joué, en revanche, pour la place de dauphin. Deuxièmes du classement général depuis leur victoire au Rallye du Portugal, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia comptent respectivement onze et seize points d’avance sur leurs rivaux, Jari-Matti Latvala et Petter Solberg. Les trois hommes seront donc opposés dans un sprint final sur les chemins de terre gallois. « Nous ne pensions pas être en mesure de jouer la place de vice-Champions du Monde dès cette saison », reconnaît Sébastien Ogier, nominé pour la troisième fois au sein du CITROËN Total World Rally Team. « C’est devenu un objectif en cours de route. Nous avons perdu quelques points en France et Espagne, mais nous conservons l’avantage et une place sur le podium nous suffirait, quel que soit le résultat de nos deux adversaires. ».« Je n’ai toutefois pas envie de me brider et de rouler tout le week-end pour me contenter des quinze points de la troisième position. Pour parvenir à mon objectif, je veux me battre pour le meilleur classement possible », poursuit Sébastien. « Pour préparer ce rallye, j’ai fait un stage de préparation physique dans les Pyrénées et je vais arriver en pleine forme. Je sais que c’est un rallye difficile et les souvenirs que je garde de mes deux premières participations sont mitigés. C’est vrai que j’avais pris la tête du rallye dès les premières spéciales en 2008 ; c’était un peu fou, puisqu’il s’agissait de notre premier rallye en WRC. Mais j’étais ensuite sorti de la route et je n’avais vu l’arrivée que grâce au SupeRally. L’an passé, c’est la mécanique qui nous avait contraints à l’abandon. Ces souvenirs m’incitent à aborder ce dernier rallye avec humilité. »

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA.
TROIS QUESTIONS A... SEBASTIEN LOEB
Avant le Rallye d’Espagne, vous nous disiez que vous ne prendriez certainement pas tous les risques pour remporter la victoire. Vous avez pourtant gagné. Que nous réservez-vous pour la Grande-Bretagne ?
« C’est plutôt amusant de ne pas toujours suivre les plans à la lettre, n’est-ce pas ? Je vais au Pays de Galles en étant décontracté. Si le parcours me convient, que je me sens inspiré après les reconnaissances et que les conditions météo sont favorables, je me battrais pour la victoire. Je verrai sur le moment, car ce rallye peut me plaire ou pas en fonction des conditions. Si nous empruntons des spéciales verglacées en pneus terre, comme en 2008, je ne pense pas que je m’amuserai à aller chercher les derniers dixièmes... »

Vous avez sans doute plus de rivaux potentiels sur la terre...
« C’est vrai. En Espagne, Dani Sordo était le seul qui aurait pu m’inquiéter, mais il a perdu pied dès la première journée. Sébastien Ogier a tenté de s’accrocher, mais il est sorti de la route. En Grande-Bretagne, ce sera différent. Ogier, Solberg, Latvala ou Hirvonen sont autant de vainqueurs potentiels. D’autant que trois d’entre eux vont se battre pour la place de vice-Champion ! »

Il s’agira de votre dernier rallye au volant de la C4 WRC. Même si la nostalgie n’est pas votre tasse de thé, quel regard portez-vous sur son évolution au cours des quatre dernières saisons ?
« Une voiture de course qui évolue, c’est un peu comme un enfant qu’on ne voit pas grandir. L’évolution de la C4 WRC a été faite de petits ‘steps’ permanents. Rien n’a fondamentalement changé, mis à part la décoration ! Pourtant, si je devais rouler le moteur de 2007 aujourd’hui, je penserais que la voiture a un problème. S’il ne fallait retenir qu’un élément, je crois qu’il s’agirait du passage aux pneus Pirelli en 2008. Leur structure différente de ce que nous connaissions auparavant nous a conduits à faire évoluer profondément les suspensions sur la terre. »
Tugdual
Lion Actif
Messages : 430
Enregistré le : 11 Juin 2007 18:46
par Tugdual » 15 Nov 2010 12:20
15.11.10 Rallye de Grande Bretagne (11-14 novembre 2010) : Loeb et Elena offrent un 36e succès à la C4 WRCNégociant parfaitement cette dernière journée de course, Sébastien Loeb et Daniel Elena remportent leur huitième victoire de la saison au Rallye de Grande-Bretagne. Avant de laisser sa place à la Citroën DS3 WRC à partir de 2011, la C4 WRC achève sa carrière sur une 36e victoire en 56 rallyes. Le duo Loeb/Elena a réalisé une performance unique cette saison : celle d’avoir marqué des points à l’issue de chaque rallye, avec 21 unités en moyenne.
Avec moins de cinq secondes d’avance sur Petter Solberg au début de cette troisième journée, Sébastien Loeb était contraint d’attaquer pour se prémunir d’un retour du Norvégien. L’itinéraire de cette étape dominicale empruntait deux grandes classiques du RAC Rally : Resolfen (29,99 km) et Margam Park (8,08 km).

Au point stop du premier passage dans Resolfen (ES17), Sébastien se rassurait en signant le meilleur temps. Avec 6’’7 d’avance sur Solberg, le septuple Champion du Monde faisait grimper son avance à 11’’5. Un gouffre au vu des écarts enregistrés depuis le début du week-end ! Dans Margam, le pilote du Citroën Total World Rally Team se montrait de nouveau le plus rapide.

« Il ne pleut pas, mais les routes sont extrêmement glissantes », assurait Seb lors de l’assistance de mijournée. « J’ai bien roulé dans Resolfen. Dans Margam, je pense que Petter était plus rapide, mais il a fait une petite faute et nous avons encore creusé l’écart. Nous comptons maintenant 14 secondes d’avance, mais ce n’est pas suffisant sur ce terrain. Je vais devoir rester offensif jusqu’au bout. »

Plus rapide que son rival dans les deux dernière spéciales, Sébastien cueillait sa 62e victoire mondiale au Pays de Galles : « Il a fallu se battre d’un bout à l’autre, contre les conditions de route et contre nos adversaires. C’est vrai que Petter m’avait battu dans Margam Park en 2003 et qu’il m’avait ainsi soufflé le titre mondial, mais je n’avais pas de sentiment de revanche. Je savais juste qu’il fallait que je reste sur mes gardes car il est très rapide ici ! »

« C’était un beau rallye et nous avons pris beaucoup de plaisir à bord de la C4 WRC. Comme en Espagne, nous avons pu attaquer et prendre des risques sans avoir la pression d’un championnat à gérer. Cela me tenait à coeur de finir la saison en beauté, pour remercier toute l’équipe et offrir une dernière victoire à la C4 », concluait Sébastien Loeb.

« Nous venons de vivre une saison magnifique, avec un sans-faute de Sébastien Loeb, qui a réalisé un exploit en étant à l’arrivée de toutes les manches sans jamais recourir au SupeRallye », soulignait Olivier Quesnel, Directeur de Citroën Racing. « Sébastien Ogier a démontré son potentiel. Au delà de son erreur d’hier, je retiendrai ses deux premières victoires mondiales. Avec dix victoires en treize rallyes, je pense que Citroën Racing a réalisé sa plus belle saison depuis le début de son engagement en Championnat du Monde. Nous avions un double objectif cette année : continuer à gagner avec la C4 et préparer l’avenir en développant la DS3 WRC. Rendez-vous en Suède pour savoir si nous avons bien travaillé, mais je suis confiant pour 2011. »

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA.
3 messages Page 1 sur 1
Retourner vers « Citroën »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité